Antoinette Châtelain - Sculpteur
 
"Et la terre entra dans la danse..."
DEDUCTION FISCALE

Acquisition d’œuvres d’artistes vivants par des entreprises et professions libérales 

L'article 238bis AB du CGI précise que :
les entreprises qui font l’acquisition d’œuvres d’artistes vivants peuvent déduire du résultat de l’exercice d’acquisition et des 4 années suivantes, par parts égales, une somme équivalente  au prix d’acquisition de l’œuvre. Ce mécanisme permet ainsi de déduire, chaque année, pendant 5 ans, 20% du prix d’acquisition d’œuvres d’artistes vivants.

 

Cet avantage fiscal est conditionné par 4 éléments :

- Les œuvres acquises doivent être inscrites à un compte d’actifs immobilisés.

- La déduction effectuée au titre de chaque exercice ne doit pas excéder 0,5 % du chiffre d’affaires hors taxe de l’année.

- L’œuvre doit être exposée durant les 5 années, dans un lieu librement accessible aux employés et aux visiteurs de l’entreprise.

- L’entreprise doit inscrire à un compte de réserve spéciale au passif du bilan une somme égale à la déduction opérée, sachant que cette somme sera réintégrée au résultat imposable en cas de changements d’affectation ou de cession de l’œuvre ou de prélèvement sur le compte de réserve. 





LES ETAPES D'UNE TERRE CUITE

Pour ma part, je façonne les sculptures en terre. J'utilise de la faïence ou grès.

Une fois terminée, la sculpture doit être vidée afin d'éviter qu'elle éclate à la cuisson. Je découpe la pièce en plusieurs parties, j'évide avec un outil (la mirette), je recolle les parties entre elles et lisse les coutures.

Après un long séchage, les pièces sont cuites entre 1030°C et 1260° dans un four à
céramique. 

Les pièces, que l'on appelle "biscuits" une fois cuites, sont laissées brutes, patinées, ou cirée selon l'aspect que je souhaite leur donner.




MES OUTILS
Vign_Outils_baseline
LES ETAPES D'UN BRONZE

Il est possible à partir d'une terre cuite (ou d'un autre matériau) de tirer un bronze.

J'apporte alors la terre cuite dans une fonderie.

Un premier moulage en élastomère est fait sur la sculpture.

Dans ce moule est coulé une cire, qui sera retouchée. 

Un moule en matière réfractaire (qui résiste à haute température) est fabriqué sur
cette cire.

Le moule est chauffé, la cire fond et s'évacue, laissant l'empreinte exacte de la
sculpture.

On peut alors couler le bronze à l'intérieur.

Il y a ensuite l'étape du ciselage, et enfin de la patine.

 
Vign_petanque_fonderie
CODE DEONTOLOGIQUE DES FONDERIES D'ART (extrait)

 

ORIGINAL

Lorsqu'elle est produite sous l'appellation d'"ORIGINAL", toute œuvre d'art en alliage métallique fondu ne peut
être réalisée, selon la réglementation actuelle, qu'au nombre maximum de 12 exemplaires, même si la composition ou la couleur de l'alliage utilisé ne sont pas les mêmes pour chacune des 12 pièces.

Parmi ces originaux, quatre, appelés "Epreuves d'Artiste", doivent être numérotés EA I/IV, EA II/IV, EA III/IV, EA IV/IV en chiffres romains, les 8 autres seront numérotés 1/8, 2/8 etc.en chiffres arabes.

Il est possible par contre de produire un nombre d'originaux inférieur à 12, le choix de ce nombre devant alors être déterminé, de façon irrévocable, par l'artiste, avant la première fonte.

La limitation du nombre d'épreuves originales n'affecte que les 8 œuvres numérotées en chiffres arabes et n'exclut pas la réalisation des 4 épreuves d'artistes.  Lorsque la quantité, prédéterminée par l'artiste, est atteinte, elle ne peut en aucun cas être dépassée.



PIECE UNIQUE

Lorsqu'une œuvre aura été coulée en un seul exemplaire, par exemple à partir d'une cire directement réalisée par l'artiste, elle sera marquée "PU" (Pièce Unique) avec la précision, le cas échéant "Cire directe".
Cette œuvre particulière ne pourra faire l'objet d'aucune épreuve d'artiste ni évidemment de multiples.



MULTIPLE

Lorsque l'artiste décide dès la première fonte d'éditer son œuvre sous forme de "multiples" ceux-ci seront numérotés dès l'original 1 (puis 2, puis 3, etc.) sur le nombre de multiples déterminés par l'artiste (par exemple 1/100 ou 1/300 etc.).
Comme pour les originaux, une fois atteint le tirage de la quantité prédéterminée (100/100 ou 300/300) aucun autre
tirage ne sera possible, même si la couleur ou la composition des alliages utilisés ne sont pas les mêmes pour l'ensemble de la série.
En cas de tirage d'une œuvre sous forme de "multiples" il n'y a ni originaux ni épreuves d'artiste.



© 2010
Créer un site avec WebSelf